L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, consommer avec modération. La vente d'alcool est interdite aux mineurs.

Vin rouge

trait

Qu'est-ce que le vin rouge ? 

Le vin rouge est une boisson alcoolisée obtenue par la fermentation de jus de raisins noirs. Les vins rouges ont une teinte allant du violet foncé pour des vins jeunes au rubis pâle au fur et à mesure que le vin rouge vieillit.
Il arrive de voir du jus de raisin de couleur blanc verdâtre. Sa couleur rouge provient des pigments présents dans la peau du raisin.
Le vin rouge se distingue du vin blanc par son ingrédient de base et sa méthode de production. Pour l’obtenir, les vignerons font macérer le jus de raisin avec les peaux et les pépins, et parfois en grappes entières. L'alcool se produit par la transformation des sucres du raisin en éthanol et en dioxyde de carbone sous l’effet des levures présentes dans la cuve.
La plupart des vins rouges subissent une seconde transformation après la fermentation alcoolique des vins rouges, que l’on appelle fermentation malolactique. Elle s’obtient par la transformation de l’acide malique en acide lactique sous l'influence de bactéries.

La vinification du vin rouge en 9 étapes

La vinification rouge ne se limite pas uniquement à la couleur. Son processus de fabrication révèle quelques secrets sur la qualité et le goût éveillant votre palais.  Le vin rouge peut varier en couleur, saveur, caractéristiques selon le cépage utilisé, le climat dans lequel il est cultivé et son vieillissement.
Voici un aperçu des étapes de fabrication du vin rouge utilisé dans les vignobles aujourd’hui.

Vignes et récolte 

Pour commencer, il faut de la vigne pour produire du raisin. Le climat joue un rôle important dans le choix des vignes, de préférence dans une région au climat frais, comme la Bourgogne.
Les vignes nécessitent au moins trois à cinq ans pour produire des raisins destinés pour le vin. Plus les rangées sont serrées entre elles, plus la vigne va pousser en profondeur afin de chercher plus de nutriments. Ainsi, on peut avoir une vigne aux fruits plus concentrés.
Lors des vendanges, la cueillette des raisins doit être faite au bon moment. Une étape importante à prendre en compte, car les raisins cessent de mûrir après avoir été cueillis. Les raisins cueillis trop tôt peuvent donner des vins acidulés et fins. Trop tard, on obtient des vins bien trop mûrs et flasques. Pour tous les vignerons, la saison des vendanges est la période la plus tendue de l'année. 

Égrappage et foulage 

Selon les régions, la récolte se fait généralement à la main. Cela permet de garder les fruits intacts afin de trier manuellement les grains. Avant la fermentation, les raisins fraichement récoltés sont séparés de leurs tiges. Certaines rafles, à pleine maturité, peuvent fournir des tanins plus savoureux. En revanche, les tiges non mûres ont souvent un goût amer.
Les égrappoirs modernes ressemblent à de grands cylindres perforés fonctionnant comme des tamis. Les trous sont suffisamment grands pour faire passer les raisins et les séparer de leurs tiges. 

Trempage à froid 

À ce stade, le vin entre en phase de concentration. La température ne doit pas dépasser 20° C pour permettre une libération lente des composés de couleurs sans risque de nocivité. Cette option reste tout de même facultative, bien que l’intensité de couleur et sa stabilité font le côté unique du vin.  

Fermentation alcoolique

Les raisins sont ensuite placés dans de grandes cuves de fermentation en bois où la levure se développe et transforme les sucres naturels en alcool. Pour la production de vin rouge, les peaux sont laissées en place, ayant la couleur, les saveurs et les textures associées aux vins rouges.
Les raisins subissent un brassage à l’aide de techniques appelées “pigeages” au cours du processus. La phase de fermentation se fait à une température élevée entre 20 °C et 26 °C durant au moins cinq jours. 

Macération

Après minimum 8 jours de fermentation, le vin commence à macérer. C’est à cette étape que le commence à prendre sa couleur. L’étape de macération dépend du résultat souhaité. Cela peut aller de quelques heures pour un rosé à quelques années avant la mise en bouteille.
Par ailleurs, la plupart des vins sont élevés dans de grandes cuves en chêne ou en inox. Les vins rouges les plus onéreux sont placés dans des cuves de chêne de haute qualité. Les cuves subissent continuellement des remontages pour que la macération soit efficace.  

Pressage 

Après quelques jours de fermentation, les raisins sont prêts à être pressés. Certains vignobles le font à la main, mais la plupart utilisent des machines pour extraire le jus de raisin, puis séparer les pulpes et les peaux.
La plupart des vins mettent entre 5 à 21 jours pour transformer le sucre en alcool. Dans de rares cas, il arrive que certains vins peuvent mettre jusqu’à 4 années pour une fermentation complète. 

Fermentation malo lactique

Ensuite, le vin rouge subit une seconde fermentation durant 1 mois, activée par la chauffe des cuves. La chaleur favorise le développement de bactéries qui serviront à transformer l’acide malique en acide lactique. Cette seconde fermentation permet de réduire fortement l’acidité du vin pour lui donner de la souplesse. 

Mélange de saveurs 

Bien qu’elle soit optionnelle, elle reste tout de même essentielle pour développer les arômes dans le vin rouge. Après sa seconde fermentation, le liquide sera versé dans des barriques pour une durée d’environ 15 mois.
C’est une étape primordiale pour que les vignerons puissent créer des vins rouges uniques et parfaitement équilibrés. Par exemple, les vins rouges de Bordeaux sont en grande partie des mélanges de cépages Cabernet Sauvignon et Merlot, avec parfois de petits pourcentages de cépages locaux. 

Filtrage et mise en bouteille 

La plupart des vins sont filtrés avant la mise en bouteille. La filtration sert à rendre le vin complètement limpide et à éliminer d’éventuelles traces de levure et bactéries restantes. Ensuite, Le vin est versé dans des bouteilles en verre majoritairement fermées par des bouchons en liège.
Le  contact avec les bouchons et l'oxygène développe davantage la saveur du vin, en particulier s’ils ont vieilli durant de longues années en bouteille. Les bouchons à vis, sont le plus souvent destinés aux vins rosés.

Tout ce qu'il faut savoir sur le vin rouge 

Le vin rouge est une boisson très appréciée depuis des siècles, en particulier chez les amateurs de vin. Vous pouvez entendre des termes étranges comme tanins, viscosité, etc. Ne laissez pas le jargon vous intimider durant votre dégustation de vin. Quel que soit votre goût, il y aura un vin rouge qui saura faire chanter votre palais. Si vous ne savez pas lequel choisir, ce guide vous aidera à connaître tout ce que vous devez savoir sur le vin rouge. 

Introduction au vin rouge

Vous trouverez des vins rouges dans le nombre entier, dans de nombreux styles et prix différents. Tous les vins possèdent des caractéristiques différentes selon le type de raisin utilisé et le climat dans lequel il a été cultivé. Il existe plusieurs variétés de vin rouge, mais vous n'en rencontrerez probablement qu'une poignée si vous êtes un buveur de vin occasionnel. 

Les termes à connaître pour parler de vin 

Une très grande variété de vins sont en vente sur le marché. Mais comment s’y retrouver ? Comprendre les termes de dégustation de vin peut vous aider à choisir parmi les nombreux vins existants. Tout d’abord, voici le vocabulaire de base couramment utilisé pour décrire le vin. 

Vin “sec” 

Le vin sec se traduit par “non sucré”. Il ne contient pas de sucre issu du processus de fermentation. 

Vin “demi-sec” 

Un vin demi-sec contient une faible quantité de sucre résiduel, ce qui lui confère une saveur plus douce. Ce terme est fréquemment utilisé lors des dégustations de vins et mentionné sur les étiquettes des bouteilles. 

Vin “doux”

Un vin doux, aussi connu sous le nom de vin de dessert, contient d’importantes quantités de sucre résiduel, offrant une saveur beaucoup plus prononcée.

Vin “boisé “

La plupart des vins rouges vieillissent dans les fûts de chêne. Ces derniers confèrent au vin une saveur boisée et grillée. Plus le vin vieillit dans les barriques de chêne, plus sa saveur boisée est concentrée. 

Vin “corsé” 

C'est un terme généralement utilisé pour décrire les vins rouges. Il fait référence à la fois à la saveur du vin et sa texture. Un vin corsé possède des saveurs riches et complexes, avec une texture robuste enrobant le palais. Sa teneur en alcool est plus élevée qu'un vin léger ou moyennement corsé. 

Vins “Tanins” 

Les tanins sont des composés naturels présents dans la peau de raisin. Ces composés donnent une sensation de dessèchement en buvant un verre de vin rouge. On en trouve aussi bien dans les vins blancs que les rouges. Mais bien entendu, la structure tannique est plus importante dans les vins rouges, car ils vieillissent avec les peaux de raisins dans les fûts de chêne. 

Les 5 principales régions viticoles en France

L’agriculture s’étend sur plus de la moitié du territoire français. La filière viticole à elle seule couvre 750 000 hectares de la surface, répartie dans 66 départements français. En France, il existe 470 producteurs de vin répartis en 5 régions. 

Les vins d’Alsace 

Le vignoble alsacien et sa consonance germaniques, couvre plus de 15 000 hectares de cépages. On y trouve des cépages reconnus comme le Pinot noir. Les vins d’Alsace possèdent de remarquables mélanges d’épices aromatiques avec un excellent rapport qualité prix. 

Les vins de Bourgogne 

En termes de valeur, les vins de Bourgogne sont classés parmi les produits les plus chers du monde. La plupart des bouteilles sont vendues avant même qu’elles ne soient produites. Parmi les cépages, on y retrouve principalement du Pinot noir et du Chardonnay

Les vins de Loire

La vallée de la Loire est réputée pour sa vaste gamme de vins, allant du vin sec au vin doux. Les vins de cette région sont réputés pour leur personnalité marquée par la fraîcheur, la vivacité et l’élégance. On retrouve sur ses 77 000 hectares de cépages le Chenin, du Sauvignon, du Pinot noir, du Cabernet-Sauvignon, du Cabernet-Franc et du Gamay

Les vins de Bordeaux

La région bordelaise est le plus souvent apparentée au vin rouge, qui représente plus de 80 % de sa production. Les cépages rouges dominants sont le Merlot, le Cabernet-Sauvignon et le Cabernet franc. 

Les vins du Rhône 

La vallée du Rhône se situe au sud de la France. Son climat est satisfaisant pour produire quelques-uns des meilleurs vins du monde entier. C’est l’un des plus anciens vignobles de France après Bordeaux. Comme la Bourgogne, la production de vin de la région est hétérogène : Carignan, Grenache, Muscardin... 

Les différentes couleurs de vin rouge

Les vins rouges ont une teinte rubis, pouvant virer au brun. Une teinte violette représente un vin très jeune, comme le Beaujolais. La teinte la plus courante parmi les vins rouges est le rubis, également signe qu’il s’agit d’un vin jeune, relevée par des saveurs de fruits rouges et une touche d’épice. 

Du rouge au brun

Au fur et à mesure que le vin prend une teinte vers des couleurs plus chaudes, comme le grenat et le fauve, le vin augmente en âge et en complexité de saveur. L'intensité de sa saveur s'adoucit avec le temps. Des reflets bruns vous indiquent que le vin a vieilli et sera donc moins fruité qu'un rouge rubis.
En revanche, son goût sera probablement un mélange de saveurs plus complexes: fruits, notes salées dues au vieillissement, etc.
Un vin fauve, presque brun, indique qu'il a vieilli en fût de chêne durant de nombreuses années. Le plus souvent, il s’agit d’un vin tel que le Porto, ou un très vieux vin rouge où le processus de vieillissement a ramolli les tanins au fil du temps, lui donnant une texture lisse et crémeuse.
Mais attention, le brun peut aussi être un signe que le vin s'est éteint ! Vous le saurez très vite avec votre odorat.

Couleur rosée

Rosé, rose, blush… Tant de termes que vous pouvez entendre pour décrire le vin rosé. Tout comme le vin rouge, sa variété de couleurs est indicateur sur son caractère.
Une teinte rose classique, qu'elle soit rose pâle, rose vif ou saumon, est susceptible d'être fruitée et juteuse. Les vins roses offrent plus de fruits rouges montrant également quelques notes de melon, de pêche, de minéraux et de saveurs florales.
Dans l'ensemble, plus le rose est profond, plus les arômes de fruits sont plus doux. Une teinte plus pâle, en revanche, indique qu'il est susceptible d'être plus sec.

Comment identifier les arômes du vin ?

L’odorat fait partie des étapes de la dégustation de vin. Sentir le vin sans le faire tourner pour faire ressortir les premiers arômes est ce qu’on appelle le “premier nez”. Ensuite, le faire tourner pour aérer le vin révèle des arômes plus prononcés, il s’agit alors du second nez.
On distingue trois catégories d’arômes dans le vin : primaires, secondaires et tertiaires.
Les arômes primaires proviennent du type de raisin et du climat dans lequel il est cultivé. Les arômes secondaires quant à eux, proviennent du processus de fermentation. On peut reconnaître l’odeur de “bière” par exemple.
Enfin, les arômes tertiaires proviennent du vieillissement du vin, que ce soit en fût de chêne ou en bouteille. Souvent, les arômes tertiaires modifient les arômes primaires. Le fruit frais d'un vin jeune devient plus sec et concentré au fur et à mesure qu'il vieillit.

Différencier un vin de garde et un vin à boire

Un vin de garde possède une structure solide, stable et puissante. En d’autres termes, ce sont des vins caractérisés par leur teneur élevée en tanins, et une acidité élevée, le tout en restant harmonieux et équilibré.
Les vins à boire se traduisent tout simplement par des vins de tous les jours, possédant un faible potentiel de garde. Mais bien entendu, cela reste tout de même de très bons vins.
La seule véritable façon de pouvoir les différencier est la dégustation avec quelques notions gustatives évoquées au début de l’article. Un professionnel est en mesure de vous donner le potentiel exact de garde d’un vin. 

Savoir lire les appellations sur les étiquettes de bouteille de vin

Il n’y a pas de véritable manière pour lire une étiquette. En revanche, le monde du vin possède un nombre important de règles, en passant par les Décrets d’Appellations aux Cahiers des Charges.
Certaines mentions légales sont obligatoires sur les étiquettes pour la majorité des bouteilles de vin : zone de production de l’appellation, nom et adresse l’embouteilleur, le degré d’alcool du vin, le volume du contenant de la bouteille, présence du pictogramme de la femme enceinte et du « contient des sulfites ».
D’autres mentions sont facultatives et hors des cahiers des charges : le millésime, l’année, les logos ou différents noms de château, les récompenses, couleur du produit, vieilles vignes, etc.

Le prix n’est pas toujours indicatif de la qualité 

Il n’est pas obligatoire de dépenser des sommes importantes pour profiter d’une bonne bouteille de vin. Les trois principaux facteurs à prendre en compte lors de l'examen du prix du vin sont :  son millésime, son chêne et son origine. 

Questions/réponses sur le vin rouge 

Est-il bon pour la santé de boire du vin ? 

Le vin rouge, bu avec modération, a longtemps été considéré comme sain pour la santé. En effet, les antioxydants contenus dans le vin rouge aident à prévenir les maladies coronariennes, notamment les crises cardiaques. À titre d’exemple, le Pinot noir est le vin rouge le plus sain grâce à sa teneur élevée d’antioxydants et sa faible quantité de sucres et de calories. 

Quelle quantité de vin rouge peut-on boire par jour ?

Boire un à deux verres de vin rouge par jour est considéré comme sain pour la santé. L’idéal est de consommer du vin au cours d’un repas afin d’absorber tout dommage potentiel causé par l’alcool.

Comment boire du vin rouge ?

Buvez-le à température ambiante après avoir laissé au vin un temps d’aération. Le faire tourner avant sa dégustation peut aider à faire ressortir les saveurs. 

Le vin rouge est-il calorique ?

En moyenne, un verre de vin rouge contient près de 125 calories. Bien sûr, les valeurs restent à titre indicatif et varient selon le type de vin. En règle générale, les vins rouges sont plus sucrés que les vins blancs. 

Comment se conserve le vin ?

Ouvert, le vin se conserve durant 3 à 5 jours dans un lieu frais (maximum 18 °C) à l’abri de lumière et fermé par son bouchon de liège. Les vins plus concentrés en tanin se conservent plus longtemps que les vins rouges légers. 

Comment reconnaître un mauvais rouge ?

Fiez-vous à l’odeur. Une odeur de moisi sur une bouteille fermée est indicateur d’un vin “bouché”. Les bouteilles déjà ouvertes auront une odeur de vinaigre. La plupart des vins rouges peuvent durer jusqu’à 5 ans s’ils sont conservés correctement.
La plupart des vins rouges dureront 3 à 5 ans s'ils sont conservés correctement. Toutefois, ces derniers ont meilleur goût s'ils sont consommés dans les mois suivant la mise en bouteille.

Ce site utilise des cookies et vous donne le contrôle sur ce que vous souhaitez activer Tout accepter Personnaliser
Vous devez être majeur pour consulter ce site.
J'ai plus de 18 ans