Les différents vins de la Vallée du Rhône

trait

La Vallée du Rhône est considérée comme l’un des meilleurs vignobles français, non seulement en termes de qualité de vins, mais aussi en termes de variété. Sa situation géographique, son histoire et son climat ont favorisé son évolution, de l’Antiquité jusqu’à nos jours, pour l’amener à devenir aujourd’hui un vignoble réputé à travers le monde. Voici tout ce que vous devez savoir sur les vins de la Vallée du Rhône.

La Vallée du Rhône, deuxième vignoble de France

Le vignoble de la Vallée du Rhône est la deuxième région viticole la plus importante en France en termes de superficie et de volume de production, après le vignoble de Bordeaux. Il se compose de différents secteurs, dont les deux majeurs sont la Vallée du Rhône septentrionale et la Vallée du Rhône méridionale. En-dehors de ces deux secteurs, il en existe d’autres plus mineurs, comme le Luberon, le Ventoux ou encore le Vivarais.

Comme son nom l’indique, le vignoble de la Vallée du Rhône est traversé par le fleuve du même nom. Grâce notamment à sa situation géographique et son climat, il possède un sol très riche, qui permet de produire un grand nombre de vins d’appellation Côtes du Rhône. Dans cette région, on élabore donc des vins de tous les types : vins rouges, vins blancs, vins rosés, qu’ils soient doux, secs ou encore effervescents. C’est surtout la production de vins rouges comme par exemple le Châteauneuf-du-Pape, qui a façonné l’excellente réputation du vignoble de la Vallée du Rhône en France et à l’international.

Histoire du vignoble de la Vallée du Rhône

Le vignoble de la Vallée du Rhône est l’un des plus anciens en France. Né sous l’ère phocéenne, il a été développé par les Romains aux alentours du IVe siècle avant notre ère. Au fil des années et des siècles, il n’a pas cessé de s’agrandir, d’abord grâce aux Templiers qui, au XIIe siècle,  prirent l’initiative de planter les vignes qui deviendront celles de Châteauneuf-du-Pape. Au XIVe siècle, les papes venus d’Avignon se sont installés dans la région, contribuant à faire grandir encore la notoriété du vignoble de la Vallée du Rhône. Dès le XVIIIe siècle, une règlementation s’est imposée pour régir la production du vin dans la région, qui prenait de plus en plus d’importance dans le milieu viticole. C’est à partir de cette règlementation qu’est née, bien plus tard, l’AOC (Appellation d’Origine Contrôlée).

Une géographie propice à la production de vins

Les deux principaux secteurs du vignoble de la Vallée du Rhône possèdent des propriétés géographiques et climatiques légèrement différentes.

La Vallée du Rhône septentrionale s’étend entre les villes de Vienne et Valence. Il comprend les secteurs viticoles du Diois et des Côtes-du-Rhône. Ce dernier se caractérise par des vignes cultivées à flanc de montagne, parfois situées à plus de 300 mètres d’altitude, sur une pente atteignant les 50° d’inclinaison. Les vignes des Côtes-du-Rhône sont plantées en surplomb du fleuve et le suivent entre Vienne et Livron-sur-Drôme. Elles bénéficient d’un sol granitique et schisteux, très friable, et d’un climat semi-continental. Grâce à leur exposition au sud-est, les vignes des Côtes du Rhône peuvent également profiter de beaucoup de soleil et de peu de vent.

Le secteur viticole du Diois est situé sur les rives de la Drôme et il est surplombé par le massif du Vercors. Il bénéficie donc d’un climat montagnard, avec des chaleurs sèches en été et des températures pouvant être très basses en hiver. Le secteur du Diois offre un sol pierreux calcaire.

Quant à la Vallée du Rhône méridionale, elle se caractérise par des reliefs nombreux, entre plateaux et massifs plus ou moins élevés. Elle s’étend jusqu’à Avignon et elle bénéficie d’un climat méditerranéen, avec une forte présence du mistral. Ce secteur viticole se distingue par un sol très varié, meuble à certains endroits, argileux à d’autres.

La présence de différents types de sols et climats dans la Vallée du Rhône rend possible la culture de différents cépages et la production d’une grande variété de vins.

Les cépages du vignoble de la Vallée du Rhône

Le type de vin qui est produit en plus grande quantité au cœur de la Vallée du Rhône est le vin rouge. Le vignoble accueille principalement les cépages grenache, syrah, mourvèdre, carignan, cinsault ou encore vaccarèse, muscardin et counoise, des cépages moins répandus dans le reste de la France. Les vins rosés sont également issus de ces cépages.

Le grenache couvre environ 60% de l’encépagement du vignoble de la Vallée du Rhône méridionale. C’est notamment à partir de ce cépage qu’est produit le fameux Châteauneuf-du-Pape, l’un des vins les plus réputés de la Vallée du Rhône. Les vins élaborés à partir du grenache auront plutôt tendance à être denses et charnus, avec un arôme pouvant avoir des notes fruitées ou chocolatées.

Le Mourvèdre est également utilisé dans la composition du Châteauneuf-du-Pape. C’est une variété assez fragile et dont la culture est donc très délicate. Au sein du vignoble de la Vallée du Rhône, elle ne couvre que 3% de l’encépagement.

La production de vins blancs est moins importante mais elle reste très présente, avec notamment les cépages Roussanne, Marsanne, Clairette blanche, Bouboulenc, Ugni blanc, Viognier ou encore Grenache blanc.

Le viognier est l’un des cépages les plus réputés en ce qui concerne le vin blanc. On l’associe facilement à la Vallée du Rhône. Ce cépage est connu pour sa résistance, cependant il est assez vulnérable face au vent. Il apprécie les sols caillouteux et secs. Le viognier donne des vins ronds et fins et il se distingue par ses arômes floraux de violette et d’acacia.

Quant à l’Ugni blanc, il s’agit de l’un des plus anciens cépages utilisés dans la composition de vin blanc, bien qu’il soit aujourd’hui assez peu représenté dans la région. Il existe dans le vignoble depuis le Moyen-âge et il se distingue par son acidité. On l’utilise toujours dans des assemblages, afin d’apporter au vin un côté frais ; il est par exemple utilisé dans la fabrication des Côtes du Rhône blancs ou dans celle du Lirac.

Vin Clairette de Die

trait
Menglon, un des villages producteurs de la clairette de Die ; le vignoble est situé sur le coteau
Menglon, un des villages producteurs de la clairette de Die ; le vignoble est situé sur le coteau

Caractéristiques du vin Clairette de Die

La Clairette de Die est souvent utilisée pour remplacer le Champagne, mais c’est en réalité un vin effervescent issu des vignobles des côtes du Rhône. Cette appellation est protégée par les labels français et européen, AOC et AOP et doit donc respecter un cahier des charges très précis. La Clairette de Die, vin effervescent, est fabriquée à partir du muscat. L’utilisation de ce cépage permet d’obtenir un vin gourmand et doux, et peu alcoolisé. La Clairette de Die est encore aujourd’hui élaborée avec des méthodes traditionnelles qui permettent de garder le sucre non fermenté dans la bouteille. La Clairette de Die est un vin blanc, qui offre une robe jaune pâle avec des bulles très fines que l’on voit remonter sur les parois de la flûte. Au nez, on découvre un vin surprenant mêlant notes florales et fruitées, mais aussi miellées. En bouche, ce vin gourmand fait découvrir au palais la sensation de déguster un fruit, grâce à sa douceur.

Conservation et association du vin  Clairette de Die

La Clairette de Die n’est pas un vin qui se conserve en caves plusieurs années comme c’est le cas de certaines appellations. Ici, il est préférable de la boire dans les deux années qui suivent sa commercialisation afin de profiter de toutes ses saveurs. La Clairette de Die se sert à une température de 8°C. Ce vin frais s’accordera parfaitement avec du foie gras, et peut également être dégusté au moment de l’apéritif.

Crédit image : Original téléversé par Minimoi30 sur Wikipédia français. [CC BY-SA]

Vin Clairette de Bellegarde

trait

Caractéristiques du vin Clairette de Bellegarde

Dans le vignoble du Rhône, sous un climat méditerranéen très favorable, on trouve les vins sous appellation Clairette de Bellegarde. Ce dernier possède les labels AOC et AOP qui protègent son appellation au niveau français et européen.  Sous l’appellation Clairette de Bellegarde se cache un vin blanc à cheval sur le Rhône et le Languedoc. Son nom, issu du latin « Castrum Belloe-Gardoe » signifie « Tour de Garde ».

Ce vin offre au premier regarde une robe jaune limpide, brillante avec quelques reflets verts. Au nez, on distingue des arômes de fleurs d’orangers qui viennent se mêler aux écorces d’agrumes et aux fruits à chair blanche telle la poire, la pêche ou encore l’abricot. A la dégustation, on sent un vin rond, vivace, avec une jolie palette aromatique.

Conservation et association du vin Clairette de Bellegarde

La Clairette de Bellegarde ne fait pas partie des vins que l’on conserve au sein de sa cave durant plusieurs années. Ce vin se déguste de préférence dans les 2 ans qui suivent sa mise en bouteille afin de pouvoir l’apprécier pleinement. Servi à une température de 10° pour être frais, il accompagnera parfaitement vos poissons grillés tels que les sardines ou saumons.

Vin Châtillon-en-Diois

trait
Village de Châtillon-en-Diois
Village de Châtillon-en-Diois

Caractéristiques du vin Châtillon-en-Diois

Les vins Châtillon-en-Diois sont issus de la vallée du Rhône, au sud de la France. Cette appellation viticole est protégée par les appellations AOC et AOP, l’une étant française et l’autre européenne. Cela implique donc de respecter un cahier des charges afin de pouvoir utiliser cette appellation.  Sous l’appellation Châtillon-en-Diois, sont produits des vins de couleur rouge, rosé et blanc.  Le Châtillon-en-Diois rouge offre au premier regard, une robe pourpre éclatante avec quelques reflets violets. Avant même sa mise en bouche, vous pouvez sentir au premier plan des notes de fruits rouges, puis au second plan, des arômes épicés. A la dégustation, vous sentirez une belle rondeur avec un tannin souple. Dans sa couleur blanche, la robe du Châtillon-en-Diois se teinte de jaune avec quelques reflets vert et dorés. Vous pourrez sentir les notes de vanille et de fruits à chair blanche avant la dégustation. En bouche, tout en rondeur, vous profiterez d’un vin rafraîchissant qui se termine sur des notes d’épices et de curry.  En rosé, c’est un vin avec une robe rose et quelques reflets rouge pâle. En bouche, on déguste un vin floral, frais et souple.  

Conservation et association du vin Châtillon-en-Diois

L’appellation Châtillon-en-Diois se conserve jusqu’à 8 ans pour les meilleurs millésimes rouges. En blanc, vous pourrez le garder en cave durant 3 ans. Le Châtillon-en-Diois rouge se sert à une température de 16° et est idéal pour accompagner des côtes d’agneau grillées. Avec des poissons, des volailles, ou du fromage, préférez la couleur blanche, servie à 13°. On conservera le Châtillon-en-Diois rosé pour accompagner les plats estivaux tels les barbecues et autres grillades familiales, où il sera servi frais à 10°.

Crédit image : 0ups [CC BY-SA]

Vin Châteauneuf-du-Pape

trait
Vignes à Châteauneuf-du-Pape
Vignes à Châteauneuf-du-Pape

Caractéristiques du vin Châteauneuf-du-Pape

L’appellation Châteauneuf-du-Pape est produite dans le vignoble des côtes du Rhône. Ce vin possède les labels français et européen que sont l’AOC et l’AOP (Appellation d’Origine Contrôlée pour l’un, et Appellation d’Origine Protégée pour l’autre). Châteauneuf-du-Pape est un vin connu dans le monde entier, notamment dans sa couleur rouge. Moins connu mais tout aussi merveilleux, Châteauneuf-du-Pape existe aussi en blanc.

Le nom de ce vin si célèbre provient des Papes qui séjournaient dans leur résidence secondaire non loin d’Avignon, et qui appréciaient les vins puissants. Le Châteauneuf-du-Pape dans sa couleur rouge possède une robe rubis avec des reflets violets. Sans le mettre en bouche, on peut déjà sentir les notes de fruits rouges et noirs qui sont intenses, puissantes, tout en laissant transparaître de la finesse. En bouche, on déguste un vin qui révèle des arômes de torréfaction, et épicés. Dans sa couleur blanche, la robe du Châteauneuf-du-Pape est brillante, avec quelques reflets verts. On déguste alors un vin plein de rondeur mêlant notes florales et fruitées.

Conservation et association du vin Châteauneuf-du-Pape

Le Châteauneuf-du-Pape rouge, se garde plus de 20 ans pour les meilleurs millésimes, et en blanc, jusqu’à 15 ans. Dans sa couleur la plus connue, il sera parfait pour accompagner vos gibiers. Si vous ouvrez une vieille bouteille, vous profiterez des arômes de truffes et de sous-bois, n’hésitez donc pas à accommoder vos plats d’un peu de truffe pour en profiter pleinement. Il est préférable de le mettre en carafe avant de le servir à une température de 16°. Dans sa couleur blanche, servi en carafe à 13°, le Châteauneuf-du-Pape sera en totale adéquation avec des poissons accommodés de manière exotique.

Crédit image : Véronique PAGNIER [Public domain]

Vin Château-Grillet

trait
Vignoble de Château-Grillet en hiver
Vignoble de Château-Grillet en hiver

Caractéristiques du vin Château-Grillet

Le Château-Grillet fait partie des nombreuses appellations viticoles du Rhône. Ce vin possède le label français AOC (Appellation d’Origine Contrôlée), et le label européen AOP (Appellation d’Origine Protégée).  Le Château-Grillet est vin blanc produit dans les vignobles du Rhône septentrional. Alors que la plupart des vins peuvent être produits sur différentes parcelles, le Château-Grillet est produit par un seul propriétaire, la société Artemis qui appartient à François Pinault depuis 2011.  Seules 10 à 15 000 bouteilles sont produites chaque année, et cette rareté en fait un vin très recherché et plutôt onéreux.

Le Château-Grillet est un vin avec une teinte dorée, qui offre quelques reflets verts et sa robe est brillante et limpide. Au nez, vous pourrez déjà ressentir les notes fruitées des fruits à chair blanche, mais aussi quelques notes d’agrumes, de violette et de camomille ainsi qu’un côté iodé.  A la dégustation, c’est un vin assez puissant qui offre une matière ronde et dense. Vous pourrez aussi apprécier une certaine acidité qui apporte fraîcheur et finesse.

Conservation et association du vin Château-Grillet

Le Château-Grillet peut se conserver 10 ans voire même plus pour les meilleurs millésimes. Si vous attendez quelques années, vous pourrez vous apercevoir qu’en vieillissant les notes deviennent miellées et fumées. Dégustez-le à une température de 12°, afin qu’il reste frais. Vous pouvez le passer en carafe avant de le servir, mais il est tout à fait possible de le déguster en bouteille directement. Le Château-Grillet s’accordera à merveille sur des St Jacques ou des poissons cuisinés de manière exotique.

Crédit image : PHILDIC [CC0]

Vin Beaumes-de-Venise

trait
Le vignoble de l'appellation locale Beaumes-de-Venise s'étage sur des restanques ou terrasses.
Le vignoble de l'appellation locale Beaumes-de-Venise s'étage sur des restanques ou terrasses.

Caractéristiques du vin Beaumes-de-Venise

Dans le vignoble du Rhône se mêlent plusieurs appellations viticoles, et parmi elles, Le Beaumes-de-Venise, qui possèdent le label AOC (Appellation d’Origine Contrôlée). Le Beaumes-de-Venise est un vin des Côtes-du-Rhône. Produit uniquement de couleur rouge, vous pourrez constater que sa robe se teinte de reflets violets lorsque le vin est plutôt jeune.

Ce vin puissant est toutefois chaleureux grâce à ces notes de fruits rouges tels que la groseille, la mûre, la framboise ou le cassis. De même, en bouche il est possible de distinguer quelques notes de girofle et de poivre noir, mais aussi de pin et de résine. Le Beaumes-de-Venise est produit au sein de 4 communes situées dans le Vaucluse. Il s’agit des communes des Beaumes-de-Venise, de Suzette, de Lafare et de La Roque-Alric.

Conservation et association du vin Beaumes-de-Venise

Certains vignerons laissent mûrir le Beaumes-de-Venise en fûts ce qui permet au vin d’atteindre une structure durable. Ainsi, vous pourrez le conserver pendant 8 ans avant de le déguster. Le Beaumes-de-Venise s’accorde parfaitement avec des viandes rouges et des gibiers. Grâce à la présence de notes épicées, vous pourrez également le déguster avec des plats relevés afin de les mettre en valeur. Ce vin rouge se déguste à une température située autour de 15°C. Vous pouvez le placer en carafe quelques heures avant, afin qu’il exhale toutes ses saveurs.

Crédit image : Jean-Marc Rosier from http://www.rosier.pro [CC BY-SA]

Vin Condrieu

trait
Vigne sur échalas en appellation Condrieu
Vigne sur échalas en appellation Condrieu

Caractéristiques du vin Condrieu

L’appellation viticole Condrieu est issue des vignobles du Rhône Septentrional. Dans cette région au climat semi-continental, se trouvent de nombreux terroirs bien connus. Pour obtenir l’appellation Condrieu, le domaine viticole doit respecter un cahier des charges protégé par les appellations AOC et AOP issues des gouvernements français et européens. Le Condrieu est un vin blanc plutôt sec de grande qualité. Issu de vignes qui grandissent sur des coteaux abrupts, il nécessite un grand travail d’entretien des vendanges ce qui explique en partie sont prix élevé. De plus, le tri des raisins est fait à la maison pour obtenir un délicieux nectar qui se décline aussi en vin liquoreux. Le Condrieu offre aux yeux des amateurs de vin, une robe or aux reflets dorés. Au nez, on sent immédiatement les notes de fruits à chair blanche, puis vient ensuite les notes florales de la violette. En bouche, on retrouve les mêmes parfums qui se mêlent avec finesse, les arômes sont intenses.

Conservation et association du vin Condrieu

Pour les bouteilles de Condrieu élevées en fût, vous pourrez conserver votre vin en cave durant 10 ans. Si vous avez la chance de pouvoir entrer en possession d’un Condrieu liquoreux vous pourrez le conserver 50 ans, voire même 100 ans si vous avez un millésime exceptionnel. Le Condrieu étant un vin blanc sec, il s’accordera parfaitement avec un foie gras poêlé aux pommes pour rappeler l’acidité, sans oublier de le servir à 12°.

Crédit image : Olivier Colas (http://olouf.fr) [CC BY-SA]

Vin Cornas

trait
Village de Cornas à travers ses vignes
Village de Cornas à travers ses vignes

Caractéristiques du vin Cornas

Le Cornas est un vin typique de la Vallée du Rhône. Cette appellation est présente depuis le moyen âge, et dispose des labels français AOC, et européen AOP. Le Cornas est un vin du Rhône Méridional. Son nom veut dire « terre brûlée » en celte, et ce vin que l’on trouve unique dans une couleur rouge est appelé « vin noir » du fait de sa robe à la teinte noire et brillante. Dans les effluves qui se dégage de ce vin, on distingue les notes de fruits rouges et noirs issus du terroir, mais aussi les notes d’épices, de fleur et de torréfaction. Chocolat, tabac, élevage, se retrouvent dans ce vin si particulier.

En bouche, le Cornas est un vin parfaitement équilibré avec des tanins solides, profonds et une acidité parfaite. On sent un vin puissant, robuste, et l’on redécouvre toutes les saveurs que l’on avait senti lors de la dégustation au nez.

Conservation et association du vin Cornas

Le Cornas est un vin que vous apprécierez d’autant plus après 10 ans ou même 20 ans passés en cave. Vous pourrez le servir en carafe à 16° avec vos gibiers, en daube ou en rôti. Idéalement, accompagnez votre viande avec un met relevé ce qui permettra de révéler les nombreux arômes de ce vin original.  

Crédit image : Jacques Forêt [CC BY-SA]

Vin Costières de Nîmes

trait
Vignes sur le plateau des Costières
Vignes sur le plateau des Costières

Caractéristiques du vin Costières de Nîmes

Les vins Costières de Nîmes sont présents dans la région du Rhône Méridional depuis la venue des Grecs. Sous cette appellation protégée, on retrouve des vins qui peuvent être rouge, blanc ou rosé.  Les vins Costières de Nîmes ont été introduits par les Grecs puis étendu par les romains qui se sont installés dans cette région il y a désormais plusieurs siècles. Au cœur de ce terroir on retrouve le pont du Gard, célèbre monument de l’antiquité.

Dans sa couleur rouge, le Costières de Nîmes offre une robe brillante et intense. On sent immédiatement les effluves des fruits rouges et des fruits à noyau. En bouche, ce vin rond et délicat fait ressortir les arômes découverts au nez.  Le Costières de Nîmes rosé est un vin rond et délicat, qui fait ressortir des notes de fruits rouges et surtout de fraîcheur. En blanc, le Costières de Nîmes est aussi un vin fruité qui mêle également des notes florales. Tout en rondeur, on déguste avec plaisir les arômes intenses qu’il dégage.

Conservation et association du vin Costières de Nîmes

La conservation du Costières de Nîmes dépend avant tout de sa couleur Ainsi, si en rouge, il est préférable de le consommer dans les 5 ans qui suivent sa mise en bouteille, nous n’attendrons pas plus de 2 ans pour déguster ce vin en rosé ou en blanc. Le rouge se déguste à 16° en accompagnement de viandes grillées, alors que le blanc se boit très frais, à 8° avec des fruits de mer ou des poissons simplement revenus sur une plancha. Quant au rosé, il est excellent à 11°, servi en apéritif ou pour accompagner des charcuteries.

Crédit image : Ravenclaw [CC BY-SA]

Vin Côte-Rôtie

trait
Parcelles de Côte-Rôtie
Parcelles de Côte-Rôtie

Caractéristiques du Côte-Rôtie

L’appellation Côte-Rôtie est l’une des plus prestigieuses de la vallée du Rhône. Ce vignoble historique commencé par les romains est conçu sur des coteaux très pentus, ce qui influence fortement la qualité même du vin. Protégé par les labels AOC et AOP, ce vin d’exception a été conçu entièrement par l’homme il y a de ça plusieurs siècles.  L’appellation Côte-Rôtie désigne un vin rouge où la robe est presque noire, profonde, avec des reflets grenat. Au nez, on sent déjà les nombreux effluves qui se dégage de ce vin exceptionnel. Fruits rouges, fruits noirs, violette, mais aussi les épices telles que le poivre, la cannelle ou la réglisse se mêlent agréablement. Ensuite, on distingue de subtiles notes d’humus, de sous-bois, de cacao et de tabac. A la mise en bouche, l’attaque est franche, on sent une grande profondeur avec des tannins robustes et très fins. Entre l’alcool et l’acidité, l’équilibre est parfait et tout ce que l’on a pu sentir avec le nez se trouve présent en bouche.

Conservation et association du Côte-Rôtie

Le Côte-Rôtie est un vin qu’il est préférable de garde en caves pour le déguster après une quinzaine d’années afin de révéler toutes ses saveurs. On le dégustera avec des gibiers nobles, qui seront accompagnés d’une poêlée de champignons pour faire ressortir les effluves du sous-bois, mais aussi quelques épices.

Crédit image : Olivier Colas (http://olouf.fr) [CC BY-SA]

Demande de renseignement

Contactez nous au

04 75 46 64 69

ou

Ce site utilise des cookies et vous donne le contrôle sur ce que vous souhaitez activer Tout accepter Personnaliser